sclerose en plaques

Page sur la sclerose en plaques

Définition de la sclerose en plaques

SEP

La La sclérose en plaques (SEP) est une "affection du système nerveux central caractérisée par un processus de démyélinisation localisé dans la substance blanche aboutissant à la constitution de plaques de sclérose et évoluant par poussées successives, plus ou moins régressives, survenant à intervalles irréguliers dont la durée est imprévisible.
Les plaques correspondent donc à l'aspect que les zones de démyélinisation revêtent sur une coupe de cerveau. Les foyers lésionnels sont nombreux et répartis sans aucune systématisation dans la substance blanche de l'encéphale, de la moelle et des voies optiques. C'est pourquoi le terme anglais est multiple sclerosis.
La SEP affecte 60 000 personnes en France avec 2 000 nouveaux cas par an. Une prépondérance féminine (2/3 des cas) et un âge moyen d'apparition entre 20 et 40 ans sont observés. La SEP semble liée à la zone géographique où le patient a vécu ses 15 premières années.

Etiologie

La sclérose en plaques est une maladie multifactorielle dont on ne connait pas la cause mais qui repose sur une anomalie immunologique. Les hypothèses sont :

infection par un virus latent dont l'activation provoque une réponse immunitaire secondaire, disposition génétique liée aux groupes tissulaires mais sans respect des lois mendeliennes, incidence du climat avec une fréquence plus forte dans les climats tempérés.

Symptomatologie La lésion commence par une démyélinisation de type inflammatoire au voisinage d'une veinule. Une remyélinisation partielle, voire totale, est possible mais l'évolution naturelle se fait vers une gliose astrocytaire caractérisant les plaques anciennes. Quel que soit le stade d'avancement, la destruction des gaines de myéline contraste avec la préservation des corps cellulaires et des axones.

Accueil